17 novembre 2008

Doit on procéder à la fermeture de l'hôtel de ville du Havre pour cause de gaspillage énergetique ?

Résultats de la thermographie aérienne

La thermographie aérienne mesure la quantité de chaleur qui s'échappe des toitures. On peut ainsi connaître la température de chaque toiture au moment du survol :

plus le toit apparaît rouge, plus il est chaud !

Et lorsque le toit est chaud, cela veut dire qu'une partie de l'énergie dépensée pour chauffer la maison est en fait perdue dans l'air.

Interpréter l'échelle de déperdition :

  Excessive Le bâtiment fait partie des plus déperditifs. Une analyse permet en générale d’identifier les causes de ces anomalies thermiques. Dans le cas où il s’agit bien d’une habitation, il faut agir vite.
  Très forte De très fortes déperditions ont été constatées sur le bâtiment. Des anomalies thermiques importantes existent et pourront être expliquées grâce à une analyse fine de la situation.
  Forte Le bâtiment est vraisemblablement mal isolé ou trop chauffé. Dans les deux cas, une réflexion approfondie sur la réduction de l’énergie s’impose pour trouver les meilleures solutions au problème.
  Modérée

La déperdition est légèrement plus faible que la moyenne.

Cependant, une étude globale du bâtiment permettrait de trouver des sources d’économie d’énergie.

  Très faible Les déperditions sont faibles et le bâtiment semble très bien isolé ou peu chauffé. Vous pouvez tout de même vous renseigner sur des systèmes innovants d’isolation ou de chauffage.
  Non perceptible
ou nulle
Le bâtiment apparaît très froid. Il se peut qu’il n’était pas chauffé lors de l’opération, ou que le revêtement de toit soit métallique (ce qui fausse la mesure), ou alors, il est vraiment très bien isolé.

Comparons maintenant l'hôtel de ville du Havre...

mairiechaleur

... avec l'école Anatole France :

ecolechaleur

Sources : http://www.agglo-lehavre.fr/delia-CMS/page/all-1/article_id-480/article_principal_id-/folder_id-/topic_id-213/resultats-de-la-thermographie-aerienne.html

Nous constatons que l'école Anatole France est un exemple en matière d'économie d'énergie, les pertes de chaleurs étant en effet très faibles.

A l'inverse, on s'aperçoit que la mairie du Havre perd une part excessive  de chaleur. Quand on sait que cet endroit est surchauffé (je le sais, je m'y suis rendu le 27 octobre et je compte y retourner le 24 novembre pour faire une seconde vérification), on en déduit que la facture de chauffage doit être exorbitante.

Par conséquent, et dans le soucis de faire faire des économies à nos administrés, je propose que l'on procède au vote qui doit décider ou non la fermeture de l'hôtel de ville du Havre :

Posté par Reynald Monnier à 10:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Doit on procéder à la fermeture de l'hôtel de ville du Havre pour cause de gaspillage énergetique ?

    thermographie

    c'est la même chose pour kergomard !!!qui coûte si cher en chauffage!!!d'après la mairie ....

    Posté par isa, 17 novembre 2008 à 12:29 | | Répondre
Nouveau commentaire